top of page

mercredi 2 août à 18h
chœur polyphonique

Haras du vieux château

pngegg (5).png
beata musica 2.jpg

musique à la cour des derniers Valois

Janequin, Lassus, Lejeune, Costeley, Sermisy

Ensemble Beata Musica

Si le grand public connaît (plus ou moins) bien la Renaissance à travers les châteaux de la Loire (Chambord, Chenonceau, Blois...), la littérature (Ronsard, du Bellay La Pléïade...) et l'Histoire (Les Guerres d'Italie de religions, François Ier), il est en revanche plus ignorant sur la musique que l'on jouait à cette époque.
Beata musica, constitué pour l'occasion de six chanteurs et d'un musicien accompagnateur à
l'orgue, vous propose de lever un coin du voile en vous faisant découvrir lors d'un concert-
conférence les grands compositeurs de la Cour (Lassus, Janequin, Sermisy, Lejeune, ...) et les
oeuvres (chansons polyphoniques, airs de Cour, motets, messes) les plus significatives de cette période. Ce concert aura donc une portée pédagogique qui vous permettra d'écouter les grands poètes du moment mis en musique par "les Musiciens ordinaires du Roy" qui usent tantôt d'un pétrarquisme raffiné ou d'un esprit rabelaisien bien français. En parallèle à cette veine profane, auquel il faut ajouter quelques pièces instrumentales (les danses de la Cour, indispensables pour les grandes occasions festives), nous évoquerons la musique religieuse, tournée vers l'héritage médiéval et l'école franco-flamande des grands maîtres du XVe siècle.

Créé en 1995 par Gilles Grimaldi, l'ensemble vocal Beata Musica est constitué de seize chanteurs sensibilisés à l'interprétation baroque, ayant pour soucis premier de retrouver l'esprit premier de cette musique dépouillé de la tradition romantique.

Beata Musica explore des œuvres du répertoire italien du XVIIIème siècle (Monteverdi, Gabrieli, Carissimi, Cavalli), soutenu par un continuo comprenant un théorbe, une viole de gambe, un orgue ou un clavecin. Cette prédilection pour la musique italienne n'exclut nullement l'approche d'autres écoles: l'ensemble a interprété lors de différents concerts au Mans, à Rennes et à Paris, des oeuvres de Praetorius, Buxtehude, Schütz, Charpentier et Moulinié. L'ensemble instrumental peut alors se trouver renforcé.

Du quatuor de solistes aux polyphonies pour double ou triple chœur, Beata Musica propose au public des programmes en accord avec l'esprit des lieux : c'est ainsi qu'il se tourne aussi vers la musique profane de la Renaissance avec des maîtres tels que C. Janequin, ou R. de Lassus, ou des cantates et opéras de chambre du XVIIème siècle.

bottom of page